La technologie de sphères hydrauliques Citroën

La technologie de sphères hydrauliques Citroën

La sphère hydraulique est une pièce automobile développée pour la marque Citroën et dotée d’une technologie de pointe qui a déjà connu une série de 5 évolutions. Les sphères hydrauliques ont une longue histoire avec la marque d’automobile française avant d’être finalement, abandonnées en 2015 après 60 ans d’existence. Découvrez comment cette innovation de pointe est devenue légendaire.

Une technologie automobile révolutionnaire …

Lancée dans les années 1940, les plans de la toute nouvelle DS intégraient une toute nouvelle suspension hydraulique créée et imaginée par l’ingénieur Paul Magès. Elle est encore loin d’être opérationnelle lors des premiers essais en 1954. Toutefois, ce fut sur la DS 19 présentée par Citroën au Salon de l’auto de Paris de 1955, que l’on retrouve la première version des sphères hydrauliques (la Traction 15-6H), puis ensuite sur la Xantia.

Ce qui a contribué à rendre cette innovation fameuse et populaire, ce sont ses performances. Avec une sphère par roue, chacune actionnée par le biais d’un circuit hydraulique, la conduite de la DS 19 était bien plus confortable, ce qui rendait les longs trajets plus agréables. Au fil du temps, les améliorations techniques ont permis d’améliorer le comportement de la voiture dans les virages ou même de s’aventurer sur des routes secondaires.

Les suspensions suivantes ont vu de nombreuses modifications comme le rajout d’un calculateur puissant (pour analyser la vitesse du véhicule, l’angle de braquage du volant, l’enfoncement de l’accélérateur ou le détecteur de l’état de la route), le remplacement du LHM par un liquide synthétique, l’abandon des correcteurs de hauteurs, l’ajout de vérin hydraulique, la suppression de la pompe haute pression, etc…

… devenue légendaire

Les performances plus que satisfaisantes des sphères hydrauliques dès leurs premières utilisations ont fait en sorte que la marque automobile a longtemps exploité le concept pendant plus d’un demi-siècle. Les sphères ont donc équipé les modèles haut de gamme de Citroën et tous les puristes s’accordent à dire que ces sphères hydrauliques ont fortement contribué à la légende de la DS.

En tout, la suspension hydraulique aura connu 5 grandes évolutions en 60 ans d’existence. La suspension hydraulique simple disponible sur les DS, GS, BX, SM et CX (1966), la suspension hydraulique hydractive sur les XM et les Xantia (1993), la suspension hydraulique Activa sur les Xantia nouveau modèle, la suspension hydractive III et III+ sur la C5 (2000).

Les citroënistes sont de grands nostalgiques de cette époque, aujourd’hui définitivement révolus. Les patrons de la marque (Carlos Tavares) ont décidé d’abandonner les sphères au profit de technologies plus performantes et plus économiques comme la DCC de Volkswagen (suspension à ressort classique), considérant que la suspension hydraulique coûtait trop cher et ne convenait plus désormais qu’aux marques de luxe comme Mercedes ou Rolls Royce.

Les sphères hydrauliques entrent dans la légende de l’automobile et deviennent une pièce détachée particulièrement recherchée par les collectionneurs de Citroën. En customisation, les anciens modèles de la marque devront subir une transformation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *